JIMMY GUIEU

Voici quelques mois que je m’étais rendu au numéro 11 du boulevard Saint Michel pour me procurer quelques livres de SF à des prix plus qu’abordables dans une petite librairie d’occasion.

J’avais décidé de relire Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley (un classique), Hypérion de Dan Simmons (histoire d’explorer un peu plus son univers après Ilium et Olympos). J’ai aussi pris deux bouquins qui m’avaient l’air plutôt sympathiques au titre et à la couverture (mais aussi au synopsis) d’un auteur qui m’était totalement inconnu : Jimmy Guieu.

Jimmy-Guieu

Auteur français (également essayiste et homme de radio) qui nous a quitté depuis mais qui s’avère être un grand monsieur de la SF. En effet, il aurait écrit une centaine de livres. Je ne connais pas la qualité de tous ses ouvrages mais ceux que j’ai eu entre les mains sont excellents et m’ont littéralement transporté dans d’autres mondes. Il y a comme un savant mélange de sciences et de paranormal, et l’on se laisse rapidement prendre dans l’aventure. Bref, j’ai fini par les lire tardivement et ai été agréablement surpris pour les dévorer en quelques jours. Je vais peut-être m’en procurer d’autres.

Je vous recommande !

Le pionnier de l’atome et Prisonniers du passé

ILIUM de DAN SIMMONS

Si l’on accepte le postulat de départ que chaque livre, chaque histoire que l’on se raconte ou que l’on imagine ne sont que le reflet de mondes parallèles infinis aussi réels que le nôtre que nous entrevoyons grâce à nos esprits fertiles,

alors il existe un monde où les créatures shakespeariennes cohabitent avec les dieux mythologiques et héros homériques, où ces derniers combattent des robots poètes et autres étrangetés de la SF, et où eux-mêmes sont aidés par des humains devenus oisifs et abrutis par une vie exclusivement remplie de loisir… et tout cela dans la normalité la plus totale.

Afficher l'image d'origine
l’auteur d’HYPERION, ENDYMION, ILIUM, OLYMPOS…

Et ce monde, c’est Dan Simmons qui l’a vu et qui le (d)écrit par son génie fantastique dans ILIUM. Une sorte d’Iliade futuriste qui n’a rien à envier à l’originale.

Afficher l'image d'origine

J’ai hâte de lire la suite: Olympos !

Afficher l'image d'origine