SPECIAL COP 21 (30 nov 2015 – 11 déc 2015)

Afficher l'image d'origineLa COP21, la 21e Conférence des Parties qui réunit toutes les nations désireuses de changer le climat (vers le refroidissent n’est-ce pas, et non pas le réchauffement), nous embête un peu, nous les parisiens, parce qu’on ne supporte pas que notre trafic routier soit perturbé.

Oui, mais il faut bien se rendre compte que cette rencontre au sommet va bien au-delà de nos petites personnes, qu’elle est pour le bien commun mondial (et ne concerne pas que nous, petits bipèdes à gros cerveau) et qu’elle prépare, s’il n’est pas trop tard et si tout le monde veut bien faire l’effort, un monde pas trop infernal pour nos descendants.

Alors, on entend parfois, souvent même, des gens qui disent que ces rencontres ne servent strictement à rien, que les accords signés n’ont strictement aucun impact. Pas si sûr… peut-être… mais on ne peut pas nier que cela éveille les consciences et qu’en matière d’énergie, chaque jour des efforts considérables sont faits.

L’écologie est l’un des domaines qui est exploré par l’imaginaire et donc la science-fiction, mais je n’ai pas réussi à trouver un seul film où il n’était pas déjà trop tard : LOST IN SPACE de 1998 (que je n’ai pas aimé) il était déjà trop tard et il fallait déjà se préparer à migrer vers un autre monde, WATERWORLD (très bon film de 1995) il est déjà trop tard également, toutes les terres sont immergées et on ne doute pas que c’est à cause du réchauffement climatique; dans l’épisode 5 de la saison 1 de STARGATE SG-1 l’atmosphère est totalement polluée et corrosive et la population est réfugiée derrière un dôme; dans ELYSIUM (2013), l’élite s’est carrément installée dans une station orbitale à l’abri du dépérissement de la mère planète.

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Bon, bien-sûr, il doit exister, y compris dans la littérature SF, des tas et des tas de contre-exemples de mondes où la prise de conscience de l’humanité est suffisamment précoce pour que les humains soient sauvés de leur propre folie ! Je pense notamment aux civilisations humaines très avancées, qui ont conquis l’espace sans délaisser la mère-planète (ex STAR TREK) où l’on suppose qu’ils ont su surmonter cette crise écologique majeure.

Afficher l'image d'origine
Londres dans Star Trek Into Darkness (from latavernedutroll.wordpress.com )

Je fais partie je pense de la première génération à qui l’on a fait prendre conscience des dangers de l’industrialisation à outrance et de la nécessité de protéger notre environnement. Grâce au CLUB DOROTHEE (oui, oui le Club Do lol) ou à des dessins animés comme le CAPTAIN PLANET (bien avant Sauron et ses anneaux, il y a eu le capitaine Planète et ses 5 anneaux pour lutter contre la pollution terrorriste).

Afficher l'image d'origine

Alors on espère ne pas finir comme dans WATER WORLD mais plus comme dans STAR TREK sans l’aide du CAPTAIN PLANET mais tous ensemble et avec des rencontres au sommet comme la COP 21 à Paris.

http://www.cop21.gouv.fr/

Afficher l'image d'origine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s