CHAPITRE 5: L’ONIROSCOPE

Le groupe avait utilisé un monte-charge pour descendre dans la salle de séjour principal. Bien évidemment, la gigantesque pièce faisait honneur au reste de la vaste demeure. La décoration, inspirée des maisons vénitiennes, était certes simple, mais ravissaient les visiteurs qui prenaient place dans les canapés. Tout le monde avait remarqué, en particulier Sonja, le somptueux coffret en jade taillé qui siégeait au milieu de la grande table basse du deuxième salon. Chacun sirotait sa boisson chaude, et les mixtures semblaient dissiper les effets de l’alcool.

Pendant ce temps, des serviteurs venaient déposer près des visiteurs des casques, comme celui qu’avaient le vieil homme et la grand-mère. Gasper apporta, quant à lui dans ses mains géantes le fameux appareil icosaédrique qui clignotait déjà.

– Savez-vous ce que c’est ma chère Sonja ? interrogea Jacques.

– Un oniroscope ! S’exclama-t-elle. On dirait un vieux modèle, c’est incroyable.

– C’en est un du XXIe siècle ! cria Aldric, visiblement expert en la matière.

– Et en parfait état de marche, rajouta Jacques. D’habitude ce type d’appareil n’est réservé que pour les communications confidentielles dans les hautes sphères politiques. Mais, je souhaiterais vous inviter à rêver un peu avec moi, si vous le voulez bien.

Aldric et Sonja se regardèrent. Jamais l’oniroduction, l’usage de l’oniroscope, n’était proposé au commun des mortels. Car très difficile, il fallait un bon entrainement pour y arriver et éviter certains effets secondaires.

Sonja demanda un peu gêné :

– Comment on s’en sert ?

– C’est un appareil qui sert, outre à communiquer sur de longues distances, à visionner, enregistrer et partager des rêves et des souvenirs. Je vous raconte ce que j’ai vécu, mais je ne suis pas sûr que vous visualisiez tout à fait bien. Et sachez que les événements n’ont pas commencé exactement en 2001. Mais une soixantaine d’années plus tôt. Voire bien avant si vous saviez…

Cette nouvelle eut vite fait de la convaincre :

– Ce serait avec plaisir, mais comment pourrions-nous le montrer ensuite dans le documentaire ?

– Ne vous en faites pas…  Il a une fonction enregistrement, lança-t-il à Sonja pour la rassurer.

Elle regarda encore Aldric et haussa les épaules en signe d’approbation :

– Bien. Comment procède-t-on ?

Elle déposa sa tasse de thé rouge au corossol-piment et pris le casque. Excité comme un enfant, Jacques répondit :

– Ne vous en faites pas. Mettez tous le casque sur votre tête. Vous n’avez rien d’autres à faire qu’à vous détendre. C’est moi le pilote.

Il réglait la machine en effleurant des boutons invisibles à sa surface. Sonja écarquilla les yeux. Elle s’exécuta comme tous les autres. Elle ajusta délicatement le casque sur ses tempes et s’assura que la visière était correctement placée sur son front. Elle avait peur de casser l’arceau qui était en fait d’une solidité à toute preuve malgré sa finesse. Des lumières se mirent aussitôt à clignoter en écho avec l’appareil. Elle s’enfonça plus confortablement dans le canapé et attendit. Jacques les regardait tous d’un air amusé. Quand il détermina que tous étaient prêts, il mit le sien et claqua des mains :

– C’est parti !!!

Ils se sentirent alors aspirés à l’intérieur d’eux-mêmes.


Tandis que les uns, confortablement assis, se prenaient à rêver de notre époque ; les autres, autour d’un feu enchanteur, commençaient à imaginer le monde tel qu’il était il y a 73 500 ans ; lorsque ceux, pareils à des dieux, foulaient encore la terre des Hommes.

Chacun d’eux se laissait emporter sans savoir que les uns et les autres étaient connectés par un lien subtil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s